Musliminthecity's Blog

06/04/2010

Le fabuleux destin de Favela Camara (2)

Filed under: Société — musliminthecity @ 21 h 23 mi

Dans le voisinage des moutons vivaient les renards, grands ennemis des premiers. Ennemis en théorie seulement car il arrivât parfois que des renards se lient d’amitié avec des moutons. Mais rien de cela n’était désintéressé et les renards, tout rusés qu’ils étaient, avaient appris à se jouer des moutons et à les utiliser pour nourrir leurs propres ambitions et accomplir leur sinistres desseins.

Certains moutons rêvaient de devenir renards car ces derniers faisaient partie de l’élite de la société des animaux. Mais ces ambitieux aux dents longues étaient très mal perçus par la plupart des moutons qui n’appréciaient guère –et c’est peu de le dire – les renards. Ces derniers étaient en effet parmi les plus acharnés contre les moutons et contre leur culture. Ils vouaient une haine particulière aux moutonistes qu’ils jugeaient ennemis de leurs valeurs morale et de leur idéologie pétrie de Lumière. D’ailleurs, comme pour mieux appuyer le contraste entre renards – aux idées lumineuses et à la conscience éclairée – et moutons, les premiers avaient affublé les seconds d’un bien joli quolibet : obscurantistes.

Favela se rêvait donc en renard et chaque jour que Dieu faisait, elle y pensait un peu plus tant est si bien que cela finit par devenir une véritable obsession, un leit motive. « J’y arriverai » se répétait elle. Mais comment ferait-elle pour briser les chaînes de la servitude ? Comment quitter le troupeau des moutons de Panurge ? Et quand bien même elle parviendrait à fuir l’enclos, les renards l’accepteraient-ils parmi les leurs ? Assurément, c’était là un paris risqué, une entreprise périlleuse.

Elle réfléchit autant qu’elle le pu – donc pas très longtemps – en en arriva à la conclusion fulgurante qu’elle devait se faire renard à tous prix. Physiquement, ce serait difficile. Son physique disgracieux, sa bouille étrange, ses cheveux crépus , son allure dégantée, tout cela ne l’aidera sûrement pas à se faire accepter de la société des renards. Il lui fallait donc devenir renard intérieurement à défaut de pouvoir l’être physiquement. La tâche s’annonçait ardue mais pas impossible. Elle avait entendu parler de quelques moutons, en des temps anciens, qui étaient parvenus à quitter l’enclos et qui avaient trouvé refuge auprès des renards. Leur entreprise fut couronnée de succès et ils parvinrent au sommet de la gloire.

L’une de ces légendes vivantes s’appelait Marek. Il était parvenu à quitter l’enclos et fut accueilli à pattes ouvertes par les renards. Favela avait lu quelques récits du renégat et aspirait elle même à un pareil destin. Mais toujours en secret. Car Marek était devenu le symbole de l’infamie auprès des moutons. Son nom était – ad vitae eternam – associé à la vilenie et à l’avanie. Ils avaient d’ailleurs donné son nom à la déchetterie de l’enclos et son patronyme était devenu synonyme de malédiction.

Les renards étaient particulièrement futés pour repérer les moutons susceptibles de servir leurs intérêts. Ils cherchaient depuis quelques années à attirer parmi eux – à distance raisonnable tout de même – les moutons chez qui ils remarquaient une propension certaine à retourner leur veste de laine.

Ainsi Favela parvint-elle à rejoindre les renards qui lui réservèrent un accueil très chaleureux. Elle fut reçue par les notables de la société des renards et même, consécration inouïe pour la jeune brebis de l’enclos, par le chef des renards lui même.

Elle se fit très vite à sa nouvelle vie, bien aidée en cela par les âmes charitables parmi les renards, heureux de mettre la main à la pâte pour venir en aide à cette rescapée de l’horreur.

Elle rencontra certes quelques difficultés au début et quelques « ajustements » furent nécessaires. Des années passées au milieu des moutons avaient laissé des traces. Il lui fallait se reconstruire, réapprendre certaines choses et en oublier d’autres.

Publicités

Un commentaire »

  1. Salaam,

    Bien écrit, je découvre à l’occasion un blog bien agréable!
    Bonne continuation inchaAllah!

    Commentaire par Zohra — 13/04/2010 @ 22 h 35 mi | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :